Chauds les marrons, chauds!

Bonjour les gens! Je vous donne rendez vous aujourd’hui ici pour mon traditionnel petit do it yourself annuel, celui de ma couronne de Noël! (t’as vu Lucette fait des rimes de bon matin ;-)

Cette année encore j’ai à coeur de faire entrer la Nature dans nos intérieurs, plus que jamais d’ailleurs! Car en vivant en ville dans nos petits appartements, la Nature m’a furieusement manquée cette année avec ces épisodes confinés, j’ai vraiment eu le sentiment de manquer ma saison préférée, le printemps… Bien souvent elle est à l’origine d’une envie, d’une idée, elle est la petite graine qui fait germer mon projet, elle est à l’origine de mon processus créatif. Et cette année tient donc, il est en effet question de graine, de fruit car mon « ingrédient » principal n’est autre que le marron!

Pour la petite histoire…

Ces marrons ce sont ceux de mon enfance, de la cour de mon école maternelle, ceux que l’on glane et collectionne au fond de ses poches, véritable trésors, à en faire péter la doublure de son anorak; « oh encore celui ci il est tellement joli, regarde comme il briiille! » Et chaque automne c’est la même chose, en septembre j’ai à nouveau 4 ou 5 ans et je rempli mes poches et mon tote bag de grande avec ces marrons Place Sathonay en allant au travail! « On ne sait jamais ça peut servir » murmure une petite voix au fond de moi… Et cette année ils ont servi, oui! Ils se sont un peu recroquevillés, ont changé d’aspect, se sont patinés, ratatinés mais je les trouve toujours aussi beaux; il seront donc l’élément phare de cette version 2020!

Chauds les marrons, chauds! Let’s go!

Question budget, cette année encore peu d’investissement, les marrons c’est la nature qui régale donc c’est réglé, j’ai seulement acheté 2m de ruban de velours + une dizaine de mini pitons + 8 feuilles de lierre velours soit environ une douzaine d’euros (fournitures La Droguerie). Tout le reste faisait parti de mon stock à bidouilles! La bombe je l’ai achetée l’année passée et je m’en sert souvent depuis, c’est pratique quand on bricole beaucoup ;-)

Allez c’est parti! On perce, tout du moins on amorce le perçage de l’écorce du marron à l’aide d’une grosse aiguille pointue ou d’une petite vrille, ensuite on insert le petit piton et on le visse direct dans le marron! On réitère l’opération pour chaque marron.

Vient ensuite le moment de la peinture! Quand on vit en appartement c’est pas facile d’utiliser de la peinture en bombe, je le conçois. Mais ma petite astuce c’est de se fabriquer une petite chambre à peinture nomade avec un carton de récup. À la fenêtre avec votre carton, vous pouvez bomber vos petits objets tranquille, à l’air libre! Si vous n’avez pas de marrons, vous pouvez les remplacer par des glands (voir couronne de noël 2018) ou tout autres fruits à coque, fleurs ou feuilles séchées (voir noël 2019)…

Pour la peinture on réserve certaine partie du marron avec du scotch papier, bicolore c’est plus joli! Et en attendant que la peinture soit sèche vous pouvez habiller le cercle métallique avec le ruban. On maintient le début du ruban sur le cercle avec un petit morceau d’adhésif double face et ensuite accompagné de sa patience on enroule le ruban tout autour du cercle en serrant bien mais pas trop non plus, à l’arrivée on colle l’extrémité du ruban et on coupe le surplus.

Le cercle est maintenant revêtu de son bel habit de velours, passons ensuite à l’étape des marrons. Avec le fil d’argent on les suspend à l’intérieur de cercle à différentes hauteurs en faisant bien attention de les répartir de façon harmonieuse…

Passons ensuite au sapin, j’ai coupé deux trois petites branches que j’ai fixé sur la partie supérieure du cercle à l’aide de petits morceaux de fil de laiton. Astuce! Le sapin permet de cacher également les raccords de fils auxquels sont suspendus les marrons, malin Lucette ;-)

Au gré de vos envies il vous reste à parsemer le sapin de petites boules ou autres petites feuilles de velours, un seul mot d’ordre, amusez vous et laissez s’exprimer votre créativité!

Et BOOOOoOoOooOOoom! Voilà l’travail! Encore une année, non conventionnelle certes, n’en déplaise aux puristes de Noël et autres adeptes du rouge et vert, ici on aime la couleur et on bouscule les codes! Mais toujours avec du vrai sapin! D’ailleurs à ce sujet une petite réflexion m’est venue sur le marché dimanche dernier… Est-ce que les adeptes du sapin en plastique pour raison écologique (c’est mal de couper de arbres gniagniagnia), s’offre des bouquets de fleurs… en PLASTIQUE? À méditer… Il ne faut pas oublier que les producteurs de sapin vivent de leur travail de culture au même titre que nos maraichers, agriculteurs etc. que nous affectionnons particulièrement.

Allez gros becots à tous, prenez soin de vous et n’hésitez pas à me faire un petit clin d’oeil sur insta ou autre pour partager vos réalisations de couronnes!

Belle soirée!



9 thoughts on “Chauds les marrons, chauds!”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *