Du beau rouge qui claque!

Hey coucou toi! C’est encore moi! On ne m’arrête plus tant au niveau tricot que côté blog! Pour mon plus grand plaisir et le votre aussi j’espère ;-) Aujourd’hui je suis de retour avec un projet boulet, de ceux que l’on laisse négligemment dans un coin en attendant de le reprendre un jour… ou pas! Mais celui ci est revenu sur mes aiguilles au début du mois et je suis bien contente de l’avoir terminé :-) And now, mon châle qui pète, mon tricot qui claque, the famous Flopsy!!!

Ce joli châle, je l’ai commencé l’automne dernier, délaissé par manque de motivation et une grosse erreur qui m’avait valu un bon dé-tricotage; bref ces deux derniers ont eu raison de moi et de mon entrain tricotesque… Mais je l’ai retrouvé (mon entrain et mon tricot), roulé(s) en boule dans un petit tote bag en rentrant chez moi ce début d’automne après ma convalescence estivale au vert et je me suis bien occupé de lui!

Défaire la moitié de ce que l’on a fait et repartir de plus belle, demande un petit coup d’pied aux fesses, certes. Surtout quand on tricote avec deux fil dont un de mohair, quelle galère! Mais j’ai réussi et je suis repartie sur les chapeaux d’roues sans me tromper dans ce petit jeu de jetés qui fait toute la délicatesse et la singularité de ce patron d’Alice Hammer. Ce que j’aime avec ce modèle c’est la construction, on commence par le milieu du plus grand des côtés du triangle, et l’astuce c’est que les augmentation inversent le truc. C’est une peu du charabia ce que je raconte mais je suis sûre que vous avez compris?! Hiii

Châle Flopsy de Alice Hammer – mélange Alpaga et Plumette La Droguerie coloris tulipe + rouge-gorge – sac Balzac – manteau Sessùn – BO Oman Noémie Pichon – foulard vintage en soie Diorbroche sein Pia Céramique

Le petit plus de ce modèle c’est les jetés, j’adore ce petit côté désuet et très féminin qui me fait penser à une guipure ou a de la broderie anglaise mais pas seulement. On ne le voit pas très très bien sur les clichés mais pour une finition impeccable, il y a une bordure i-cord sur tout le pourtour de la pièce. Et ça c’était une première pour moi! J’en ai fait une sur le gilet Falesia d’Émilie mais là c’était une autre façon de faire puisqu’en même temps que l’on créé la bordure, on rabat les mailles. Tellement ingénieux! C’est dingue quand même ce Tricot, la richesse et la multiplicité des techniques! On apprend toujours quelque chose et je trouve cela très excitant, limite grisant. Souvent je suis amenée à entendre dans mon métier, “oh moi je ne sais faire que du point mousse” mais quand on sait faire du point mousse, on SAIT tricoter! Tout le reste découle de cette technique de base, alors lancez vous, vous verrez comme c’est enrichissant de se mettre des challenges ;-) et puis l’ENVIE fait le reste!

Des becots avec du rouge!



11 thoughts on “Du beau rouge qui claque!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *