3 jours à Paname

Hello tout le monde, ça fait un petit moment que je ne suis pas revenue par ici, pas grand chose à vous montrer à vrai dire, mon tricot en cours avance à pas de fourmis et puis comme je passe toujours pas mal de temps chez moi à cause de ma patte folle douloureuse, c’est pas très funky à raconter et surtout inintéressant pour vous! Mais début février, nous avons fait une petite escapade à Paname, prévue de longue date pour le cadeau de Noël de mon chéri, nous sommes quand même parti battre le pavé à la capitale!

Enfin façon de parler parce qu’avec ma patte folle j’ai plutôt écumé les bistrots et passé de longues heures à bouquiner et à contempler le ballet incessant des parisiens. Je ne sais pas vous mais j’adore regarder les gens en sirotant un café à une terrasse :-)

Nous sommes donc restés 3 jours et 2 nuits dans ce bel hôtel des Grands Boulevards, l’Hotel Panache! Et il n’en manque pas vous pouvez me croire! Nous avons eu une petite chambre, cosy, tout confort avec un espace bien pensé, des petits produits de beauté qui sentent bons, un sèche cheveux! (ça devient rare) et aussi et surtout une bouilloire à disposition dans la chambre avec thé et tisane et ça c’est le petit plus qui pour moi change tout! C’est les détails qui font la qualité des lieux!

Nous avons trouvé des billets de train à un prix défiant toute concurrence, nous avons donc pu choisir un hôtel un peu sympa et je suis ravie de notre choix, l’Hotel Panache est idéalement situé, à proximité d’une station de métro et surtout à 10 minutes à pied de ce pour quoi nous allions à Paris, le Théatre Antoine et Édouard Baer!!!

J’ai beaucoup aimé cette pièce « Les élucubrations d’un homme soudain frappé par la grâce », c’est drôle, mélancolique, un peu foutraque et déjanté, et puis quelle performance d’acteur! Bravo l’artiste!

source Les Echos

On a un peu marché aussi, autant que faire ce peut, c’est inévitable à Paris, surtout quand on aime déambuler tête en l’air et appareil photo en bandoulière… Bon je dois quand même bien avouer que je suis un peu restée sur ma faim avec cette jambe qui me fait des misères… J’aurais aimé voir plus de choses, aller à plus d’endroits mais le moindre déplacement prend tellement de temps à Paris et puis il faut faire la queue pour tout, devant chaque endroit un peu mignon où l’on veut aller boire un café… Ce rythme mêlé de frénésie entrecoupé d’attentes interminables et assez épuisant pour nous petits provinciaux…

Mais nous sommes quand même allés rendre visite à Beaubourg, j’aime tellement cet endroit, il est pour moi plein de souvenirs de lycéenne et de ces années où je découvrais l’Art avec de formidables passionnants et passionnés profs. Nous avons profité du calme relatif de ce dimanche matin pour découvrir l’exposition « Faire son temps » consacrée au travail de Christian BOLTANSKI. Une exposition imersive très très forte, qui nous interroge sur le souvenir, les disparitions, le temps qui passe, les traces du passé, la mort, l’oubli… à découvrir jusqu’au 16 mars 2020. Je vous la conseille vivement :-)

Au grès des balades, un petit arrêt dans le temple de l’inspiration, plaisir des yeux oblige, MERCI et puis passer du temps à siroter une citronnade, à se reposer en observant les gens très chics qui passent par ici, ceux qui font des rendez-vous d’affaire leur robe d’avocat sous le bras, les touristes, ceux qui immortalisent la visite devant le bolide rouge, emblème de la marque, les ptites mamies endimanchées perdues dans leurs pensées (regardez bien je suis sûre que vous la verrez)…

On a voulu aller diner chez Popolare adresse incontournable de la team Big Mamma, 200m de file d’attente, on a essayé de se rabattre sur le bouillon Chartier c’était la même chose avec 3 files d’attentes! Bref on a terminé notre errance culinaire à côté de l’hôtel chez Caffe Della Pizza, une adresse qui ne m’aurait pas tentée de prime abord et c’est un tord car on s’est vraiment régalés! Toutes les bonnes choses de l’Italie ou presque telle est leur devise!

J’ai quand même pu tester une autre adresse italienne Obermamma en compagnie de la pétillante Céline aka Madame La Malle qui m’a emmenée découvrir quelques unes de ses bonnes adresses exotiques autour de la gare de l’Est…

Je ne vous cache pas que nous sommes un peu têtus, on ne lâche pas l’affaire facilement, nous avons donc quand même réussi à tester le bouillon Chartier, une institution parisienne en allant diner très très tôt, goûter presque même avant notre représentation au théâtre à 19h. Vieille brasserie à l’ancienne, boiseries, tables bistrot, le tout dans un esprit un brin Art Déco, c’était chouette comme expérience. Et dans l’assiette me demanderez-vous? Un classique steak frites, oeuf mayo en entrée et petit ballon de côte du Rhône! L’addition est griffonnée sur un coin de nappe en papier, ça fait partie du folklore! Les prix sont plus que correctes, 8,50€ le plat 2€ l’entrée, après il ne faut pas s’attendre non plus à de la grande cuisine mais comme on dit « ça fait le job » et c’est très bon!

Paris 1, 2 et 3 février 2020

Voilà j’espère que ce rapide petit tour d’horizon à la capitale vous a plu, pour toutes mes différentes adresses d’escapades vous pouvez consulter ma carte Mapster ou bien me demander ;-)

Belle fin de journée!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *