Fête des Lumières 2018

Cette année encore à magie des lumignons a opéré et tout le monde était au rendez-vous pour les festivités! Mais au fait quelle est l’origine de cette fête et surtout pourquoi allume t-on de petites bougies sur nos fenêtres le 8 décembre?

L’histoire remonte au Moyen Âge, époque depuis laquelle la ville de Lyon vénère la Vierge Marie. Épargnée par la peste en 1643, protégée par Marie, les notables de la ville firent voeu de lui rendre hommage chaque année. Depuis cette date chaque 8 septembre (et non 8 décembre) un cortège rend hommage à la Vierge le jour de la fête de sa nativité, pour lui offrir cierges et écus d’or.

Le 8 décembre, jour de la fête de l’Immaculée Conception, fut choisi, en 1852, pour inaugurer la statue de la Sainte-Vierge posée sur le clocher de l’ancienne chapelle de Fourvière, inauguration qui aurait dû avoir lieu le 8 septembre précédent, mais qui fut reportée pour des raisons météorologiques. La pluie intervient une nouvelle fois ; cependant, les Lyonnais, ayant attendu trois mois, ne voulurent pas annuler la fête et allumèrent les lumignons qu’ils avaient préparés.

La fête accompagnée de plusieurs mise en lumière des bâtiments et de diverses animations telle que nous la connaissons aujourd’hui ne date que de 1989…

Aujourd’hui cette grande fête populaire rassemble des milliers de personnes et de touristes! Et fait briller notre jolie ville sur la scène internationale avec toujours des installations éphémères plus surprenantes les unes que les autres!

Cette année n’a pas dérogé à la règle, loin d’avoir pu tout voir et surtout eu le courage de braver la foule (car oui il y a foule!) je suis surtout très déçue de ne pas avoir eu la chance d’admirer les Anookis place Bellecour…

Ce qui m’a le plus émue cette année restera l’installation Place Sathonay des Lumignons du coeur au profit de l’association Docteur Clown. La chaleur de ces 15000 flammes qui vacilent, la lueur des bougies dans les yeux des gens, les clowns tout ça sous un ciel étoilé, c’était très beau, très émouvant et puis c’était une oeuvre participative ce qui donne encore plus de sens à l’installation.

 

Fête des Lumières – Lyon 6,7,8 et 9 décembre 2018

Petit guide de survie à l’intention des néophytes et autres touristes qui passeraient par là…

  • La fête dure en général 4 jours donc évitez le weekend si possible :-)
  • Préparez votre venue, les hôtels sont bookés quasi d’une année sur l’autre durant cette période
  • Prévoyez de bonnes chaussures, si vous voulez tout voir, ça fait des bornes!
  • Prévoyez aussi des vêtements chauds, en général on se caille les miches pour le 8 décembre à Lyon (sauf cette année où il a plu)
  • Oubliez les déplacements en voiture, bus, trottinette, poussette, skate… bref tout ce qui roule! Vous avez juste de quoi mettre un pied devant l’autre!
  • Armez vous d’une bonne dose de patience et d’une once de philanthropie
  • Payez vous un hot-dog et une barquette de frites brulantes en pensant à moi ;-)
  • Et consommez quelques vins chauds (petite astuce plus vous vous éloignez de Bellecour en direction des pentes de la Croix Rousse plus le prix du verre baisse ;-) à bon entendeur!

Je vous dis à très vite!

Belle soirée



2 thoughts on “Fête des Lumières 2018”

  • Merci pour tes jolies photos et tes commentaires bien appréciés.
    J’habite la banlieue ouest de Lyon, mais je ne vais plus à Lyon pour le 8 décembre depuis plusieurs années. Il y a trop de monde, et la plupart du temps les TCL se mettent en grève et il n’est pas possible d’aborder Le centre ville en voiture…
    Cette année la fête a été gâchée par les vandales qui ont détruit des installations place Bellecour, Dommage, car les concepteurs de toutes ces créations se donnent du mal pour réinventer de nouvelles installations féériques.
    Alors , je me console avec les vidéos ou les photos que je trouve sur le Net, ou que ma fille m’envoie, car elle habite dans le centre !
    Bonne semaine, amitiés
    Mauricette

  • Merci pour ces magnifiques images et tes savoureux commentaires
    L’homme est capable du pire comme du meilleur.
    Les” médias” devraient bien s’en souvenir de temps en temps et nous montrer AUSSI ces images, de quoi ne pas sombrer dans le pessimisme absolu…
    Bisous lumineuse Lulu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *