Marseille, ma belle

Hello les gens! Tiens ça fait un moment que je ne suis pas revenue par ici… La faute à une vie assez plan plan ces temps ci, pas grand chose à raconter, le manque d’envie et d’entrain bel et bien là, bref la vie sous covid quoi. Alors quand j’ai appris que je ne bossais le weekend de la saint Valentin, bien que l’on ne soit pas des habitués de ce genre de festivité, j’ai eu l’idée de partir un weekend à Marseille! Chéri fait ta valise, on va voir la mer!

Evidemment l’euphorie de prendre le large, ne serait-ce que pour deux jours s’est vite emparée de moi! Aller voir l’Ailleurs, changer d’air et sortir du train train, boulot boulot boulot, eh bien c’est vraiment salvateur! Certes les restaurateurs étaient toujours aux abonnés absents à notre plus grand désespoir, mais se balader le nez au vent, la tête en l’air et main dans la main en amoureux ça n’a pas de prix!

J’étais heureuse de retrouver Marseille, sa douceur et sa superbe lumière d’hiver et puis c’était quand même l’occasion de tester aussi de nouvelles adresses en take away. Comprenez à emporter, manger debout dehors, comme des blaireaux tous agglutinés au même endroit finalement, au point de ravitaillement! On vit une époque formidable :-) Ça se sent que le sujet est légèrement « touchy » chez Lucette?

Bref, sur les conseils des copines marseillaises des internets, à notre arrivée on s’est rués chez Brûlerie Möka pour boire un café chaud et grignoter un morceau, en étant partis à 6h du mat’ (oh joie du ouigo), on avait les crocs! T’as vu Lucette pouèt, ça rime!!! Et que dire, gros coup de coeur pour le lieu et gros gros creush pour ce moelleux à l’orange! Je regrette encore de ne pas avoir pris le temps de choisir un café torréfié par leurs soins à rapporter dans mes bagages…

Tout en haut de ma liste de choses à faire, il y avait bien sûr l’incontournable Maison Empereur, grand bazar quincaillerie où l’on trouve de tout oui de tout! Aussi bien de jolis objets déco de Provence que des moules à panisses, en passant par des douilles électriques, des peau d’chamois ou des savons de toutes sortes. Une véritable mine pour les amoureux des beaux objets!

Dans ma liste il y avait aussi les jolies boutique de la rue Sainte, Honoré, Sessùn Alma et puis la Manufacture Singulière au fond d’un petit passage que j’adore! Dans ce dernier lieu j’ai découvert entre autre le travail de Virginie Fantino. Elle créé des bijoux à partir de graines, noix, noyaux et autres fruits à coque, couplés à du plaqué or, de toute beauté! Je vous invite vivement à découvrir son travail, c’est très poétique.

Honoré – 121 rue Sainte 13007 Marseille

On ne peut pas venir à Marseille sans passer par certains endroits, 2 jours c’est un peu court certes mais on a tout de même pas mal vadrouillés, à pieds (une quizaine de kilomètres par jour au compteur pas sans douleur avec ma cheville en carton) on a pris un peu le bus aussi et même le petit vaporetto qui traverse le Vieux Port! La traversée dure vraiment 2 minutes mais ça fait un bien fou! On a donc arpenter la ville à pied, découvert le cours Julien et ses petites ruelles attenantes recouvertes de graph et de couleurs, descendus la rue d’Aubagne à l’atmosphère si particulière. Elle fourmille de vies et en même temps ses plaies encore béantes sont palpables…

Dans mes coins chouchou il y a aussi, le Mucem et le Fort Saint Jean avec son jardin méditerranéen magnifique! Il s’est bien étoffé depuis mon dernier passage et il est sublime, c’est très chouette de découvrir cette grande diversité d’espèces végétales rassemblées dans un seul petit jardin, et puis la vue sur le Vieux Port et la Major y est magnifique!

Nous sommes également passés par Malmousque et sa jolie petite anse, le Vallon des Auffes, la plage des Catalans et la corniche Kennedy, on a mangé des panisses dans un boui-boui du Panier et admiré les sublimes couleurs des façades de ce joli quartier. Et puis je suis tombée en arrêt devant toutes ces plantes, omniprésentes, c’est un truc des villes du sud ça, je l’avais déjà remarqué à Nice, à Lisbonne; les gens n’ont pas de jardin mais n’hésite pas à investir l’espace urbain avec une multitude de pots. Disparates certes, mais l’ensemble créé une joyeuse jungle urbaine, vivante que j’aime beaucoup! J’étais à deux doigts de rapporter une bouture ;-) Et si on n’était pas venus en train je serai même rentrée avec deux chaises! J’étais malade de laisser dans la rue ces deux sublimes trésors… j’espère qu’elles auront trouvé de nouvelles maisons!

La Manufacture Singulière – 143 rue Sainte 13007 Marseille

Côté pratique, nous avons donc voyagé en ouigo, à partir de Lyon Perrache avec un départ aux aurores mais au moins on ne s’est pas ruinés en train! Il faut compter 50€ A/R pour deux. Pour la nuit nous avons pris une chambre au Mama Shelter, ils faisaient une offre spéciale pour la Saint Valentin à partir de 180€ comprenant la nuit, un cocktail, le diner servi en chambre et le petit déjeuner le lendemain! Une affaire surtout avec le couvre feu et aucun resto ouvert :-)

Voilà je pense que je n’ai rien oublié! Si jamais vous avez des questions n’hésitez pas ;-) Comme toujours je me ferai un plaisir de vous répondre. Je vous souhaite un bon weekend et n’oubliez pas de me laisser une petite trace de votre passage ici, ça me fera plaisir :-)

Sea you soon!



2 thoughts on “Marseille, ma belle”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *